Des copropriétaires font confiance à un gestionnaire professionnel pour entretenir et gérer leur immeuble en copropriété. Mais le gestionnaire puise des sommes considérables dans les fonds qui lui sont confiés. L’Ordre des administrateurs agréés, dont il est membre, le radie. Pourtant, il gère toujours des copropriétés. Parce qu’au Québec, n’importe qui peut administrer des copropriétés. Aucune compétence préalable n’est requise. Dans ces conditions, la gestion de copropriétés est une porte ouverte à la fraude.